Association Chi Sao Lyon Wing Tsun Kung Fu
  Association Chi Sao - Cours de Wing Tsun Kung Fu à Lyon
La ligne centrale
Au cours d'un entrainement de Wing Chun, l'instructeur parlera forcément de la ligne centrale. Il demandera au pratiquant de protéger sa ligne centrale, et d'attaquer la ligne centrale de son partenaire. Qu'est-ce que la ligne centrale ? En fait, il y en a trois. Elles sont des éléments importants de la théorie du Wing Chun.
 
La ligne centrale - verticale à la surface du corps (Chung Sum Seen)
C'est une ligne la plus évidente. Elle est verticale, tracée à la surface du corps qui passe entre les deux yeux, le nez, le menton, le cou, le plexus le nombril, les parties. A 5 cm de chaque côté de cette ligne, sont regroupés tous les organes vitaux. Le pratiquant doit toujours protéger cette ligne verticale, car tout coup porté dessus peut être fatal.
                 

L'axe de rotation du corps - verticale - ligne droite à travers le corps (Jic Seen)
C'est une ligne verticale imaginaire qui traverse le corps de haut en bas. Elle est l'axe de rotation de la structure du corps. Si mon adversaire atteint exactement cette ligne imaginaire, je n'aurai d'autre choix que d'encaisser la totalité de la force du coup. Au contraire, si mon adversaire m'atteint d'un côté ou de l'autre de cette ligne, je pourrai exercer une rotation dans le sens de la force du coup et la recycler avec l'autre côté sous forme d'un coup de poing par exemple. C'est un des moyens les plus efficaces d'utilisation de la force de l'adversaire. Il est important de visualiser cette ligne et de la protéger, afin de ne pas se déstructurer, et l'utiliser pour recycler la force de l'adversaire.

Différence entre l'axe de rotation (Jic Seen) et la ligne centrale (Chung Sum Seen)
Les deux sont verticales. La première est à l'intérieure du corps. La deuxième est à la surface.
Si l'on fait face à l'adversaire, les deux lignes sont alignées. Il n'y en a donc qu'une à protéger.
Dès l'instant où l'on est pivoté, les deux lignes ne sont plus superposées. Il y a donc deux lignes à protéger.

La ligne d'attaque (Tse M seen)
La ligne d'attaque est une ligne horizontale que l'on trace de l'axe de rotation (Jic Seen) du pratiquant A jusqu'à l'axe de rotation (Jic Seen) du pratiquant B. Elle représente le chemin le plus court entre les deux pratiquants, quelque soit l'angle du corps. Les attaques du Wing Chun se feront sur cette ligne. A noter que cette ligne est plus un plan qu'une ligne. En effet, les attaques peuvent se faire à tous niveaux, de la tête aux genoux.
La garde traditionnelle du Wing Chun (Man Sao-Wu Sao) protège l'axe de rotation et la ligne centrale d'un accès par la ligne d'attaque. L'adversaire sera alors obligé d'attaquer soit sur les côtés, soit au-dessus ou en-dessous, laissant potentiellement une faille sur sa ligne.
  
 
Stratégie liée au concept de la ligne centrale 
Le pratiquant de Wing Chun fait face à son adversaire, alignant son axe de rotation et sa ligne centrale. Il attaque sur la ligne d'attaque afin de déstructurer son adversaire. Si la ligne d'attaque est protégée, le pratiquant changera de ligne d'attaque soit par une rotation (Juen Ma) ou par des déplacements simples,  rapides et précis.
La protection des lignes centrales se fait par la pratique répétée de la Siu Nim Tao (sans déplacement), et de la Chum kiu (combiné avec des déplacements et des rotations). Le Chi Sao  approfondit le système.
 

 
Copyright 2010 www.association-chisao.fr  98277 Visiteurs depuis la création du site.   600 Visiteurs ce mois-ci.   6 Visiteurs aujourd'hui.