Association Chi Sao Lyon Wing Tsun Kung Fu
  Association Chi Sao - Cours de Wing Tsun Kung Fu à Lyon

Luk Dim Boon Kwan - Le Bâton Long

 

Appellation

Le nom Cantonnais est Luk Dim Boon Kwan. Parfois l'orthographe suivante est trouvée : Luk Dim Boon Kwun. Les Anglophones le nomment Dragon Pole ou Six and Half Point Pole (Traduction littérale). En Français, nous l'appelons Bâton long.

  


Description

Les dimensions du bâton long sont: 2,65m à 3m, avec un diamètre non homogène, allant de 4 cm à sa base jusqu’à 2,5 cm à sa pointe. Le pratiquant tient le bâton des 2 mains. Si l’on divise le bâton en deux parties égales, la partie partant de la base à la moitié est tenue par le pratiquant. L’autre partie, de la moitié à la pointe, est utilisée à dévier les attaques de l’adversaire, et le piquer. La surface du bâton est lisse. Elle permet pratiquant de le faire glisser dans sa main avant.

 

 

Histoire

Comme beaucoup d’armes traditionnelles Chinoises, les origines du bâton long sont très humbles. Le Nunchaku par exemple servait à battre le grain dans les fermes. Le bâton long était utilisé par les pêcheurs à diriger les bateaux dans la direction voulue, en évitant les rochers et autres obstacles. Cette arme fut intégrée dans le système du Wing Chun pendant la période « red Opera ». Le « Red Opera » se déplaçait de ports en ports par voie maritime. Les bateaux étaient dirigés aussi bien par les chanteurs, les danseurs et les cuisiniers, que les marins. Les grands maîtres associés à sa pratique sont Wong Wah Bo, un maître de Wing Chun, Leung Yee Tai et Leung Lan Kwai, pratiquants de bâton du « Red opera », et Maître Chi Shin, un moine survivant de l’incendie du temple Shaolin.

  


Utilisation

Le but premier de l’entrainement au bâton long n’est pas son utilisation en tant qu’arme. Il vise plus à développer la structure du pratiquant. En tant qu’arme, il permet de tirer profit de sa longueur. Des mouvements linéaires sont utilisés pour l’attaque, tandis que des mouvements circulaires minimaux assurent la défense. Il apprend au pratiquant à puiser sa force dans le sol, à utiliser l’alignement du corps correct pour générer un maximum de puissance sans excès de force brute, malgré le poids du bâton.

La posture utilisée est différentes du Yi CHI Kim Yeung Ma (position neutre – IRAS) communément utilisée en Wing Chun. Elle est plus basse. Elle s’appelle Gwun Ma.


 
Copyright 2010 www.association-chisao.fr  88411 Visiteurs depuis la création du site.   1288 Visiteurs ce mois-ci.   8 Visiteurs aujourd'hui.